L’indice des prix à la production des produits agricoles affiche globalement une hausse.

L’indice des prix à la production des produits vivriers s’est établi à 126,6 au 4ème trimestre 2023 contre 125,0 au trimestre précédent, soit un accroissement de 1,2% (voir graphique n°1). Cet accroissement est favorisé par la hausse des indices des céréales (+22,2%), modéré par les baisses des indices du prix des racines et tubercules (-9,0%) et des cultures maraîchères (-7,0%).

En glissement annuel, l’indice des prix à la production des produits agricoles, a connu une baisse de 14,5%. Cette diminution est favorisée principalement par un repli des indices des prix des racines et tubercules (-26,8%) et des légumineuses (-10,3%).


Télécharger le bulletin

A la suite des délibérations des résultats de l'Institut sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée (ISSEA),

le Directeur Général de l'INStaD informe des différents résultats par classe et par filière de formation des étudiants

Béninois inscrits à l'ISSEA au titre de l'année académique 2022-2023.

 

Télécharger les résultats 

Le projet SWEDD (Sahel Women's Empowerment and Demographic Dividende) en français projet pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel, est un projet lancé en novembre 2015 à la demande de sept pays de la région du Sahel. Son objectif principal est d’accroître l’autonomisation des femmes et des adolescentes et leur accès à des services de santé reproductive, infantile et maternelle de qualité, et à améliorer la production et le partage des connaissances au niveau régional ainsi que la capacité et la coordination régionale. Les femmes et les adolescentes sont les principales bénéficiaires du projet SWEDD qui vise donc à améliorer leur santé et bien-être des femmes.

 

Document N°1

Document N°2

Document N°3

Document N°4

Document N°5

 
 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au troisième trimestre 2023, les exportations de marchandises du Bénin ont connu une baisse de 9,6% par rapport au deuxième trimestre 2023. Les importations de marchandises sont en recul de 20,8% au troisième trimestre 2023 par rapport au trimestre précédent. La valeur totale des dix (10) principaux produits exportés au cours du troisième trimestre 2023 concentre à 88,9% de la valeur totale des exportations. La part des dix (10) principaux produits à l’achat pour ce même trimestre, vaut 53,1% de la valeur totale des importations. L’Inde est le leader des partenaires clients du Bénin, avec 28,3% de la valeur globale des ventes à l’extérieur au trimestre sous revue. Les exportations du Bénin vers les autres pays de la CEDEAO s’établissent à 11,9 milliards de FCFA au troisième trimestre 2023. Les trois principaux clients sont respectivement le Togo, la Côte d’Ivoire et le Nigéria. Le Togo se positionne en tête du peloton au troisième trimestre de l’année 2023, avec 72,3% de la valeur des ventes des produits béninois dans l’espace CEDEAO.

 

 

 

Télécharger le bulletin

Sous le triple effet des conséquences de la pandémie, de la crise russo-ukrainienne et du coût élevé de la vie, l’économie mondiale se rétablit lentement. Le Fonds Monétaire International annonce pour 2023, une croissance mondiale de 3,0% après 3,5% en 2022. En Afrique subsaharienne, la croissance économique devrait s’établir à 3,3% en 2023 après 4,0% un an plus tôt1. Au Nigéria, le taux de croissance en 2023 devrait être de 2,9% après 3,3% en

2022.

Sur le plan national, la croissance économique s’affermit : le Bénin connait, au troisième trimestre 2023, un taux de croissance économique de 6,3% après 6,5% un trimestre plus tôt et 6,2% à la même période l’année dernière. Une croissance ressentie dans tous les secteurs d’activités : +4,8% pour le secteur primaire ; +7,0% pour le secondaire et +6,8% pour le tertiaire. Ce dernier secteur est le plus grand contributeur au Produit Intérieur Burt (PIB) du 3ième trimestre 2023 avec une part de plus de 45%.

Lire la Note

 
La ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique communique :
Il sera organisé à l'intention des  candidats béninois les 20 et 21 février 2024 au Lycée Technique Coulibaly de Cotonou,  le concours d'entrée à l'Institut de Formation et de Recherches Démographiques (IFORD) de Yaoudé au Cameroun à son cycle d'Ingénieur Démographe, au titre de l'année académique 2024-2025. Le dépôt physique des dossiers à l'Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) au bureau 103 est obligatoire.
 
 

Régi par le décret N°2021-523 du 13 octobre 2021, l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) est un établissement public à caractère social et scientifique. Il est placé sous la tutelle du Ministère de l’Economie et des Finances et est doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il est chargé de coordonner toutes les activités de développement, de production, d’utilisation, de diffusion et d’archivage des statistiques officielles au Bénin.

Soucieuse d’accroître la visibilité de l’Institut et de renforcer son crédit auprès des utilisateurs de statistiques, la Direction Générale s’est inscrite dans un programme de restructuration qui prévoit de renforcer les capacités humaines, technologiques et financières de l’Institut pour lui permettre de remplir davantage sa mission.

Dans ce cadre, la Direction Générale a décidé, dès 2021, d’engager l’INStaD dans une démarche qualité en vue d’une certification ISO 9001 : 2015.

Cet engagement dans la mise en place et le développement d’un Système de Management de la Qualité (SMQ) repose sur cinq (05) axes majeurs que sont :

·         l’amélioration du professionnalisme administratif et de l’efficacité opérationnelle des agents de l’INStaD ;

·         le respect des normes internationales de production des indicateurs socio-économiques ;

·         l’amélioration de la qualité des prestations fournies à travers la ponctualité et la fiabilité des informations statistiques ;

·         le renforcement de la confiance de l’INStaD auprès de ses différents partenaires ;

·         l’accroissement de l’accessibilité et de l’interprétabilité des statistiques officielles produites.

Notre volonté est de faire de l’INStaD, un Institut reconnu pour son expertise, dans lequel chaque agent s’épanouit et applique cette démarche d’amélioration continue, atout majeur pour adhérer à la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI.

 

La note sur les emplois créés vise à rendre compte des créations d’emplois depuis 2016. Elle s’inscrit dans une perspective d’évaluation des politiques mises en œuvre en phase avec le marché de l’emploi et de l’adaptation des réformes du Programme d’Actions du Gouvernement. La notion d’emplois créés s’appuie sur la définition du BIT en matière d’emploi afin de présenter les situations dans le formel et l’informel. La dernière partie de la note est consacrée à la synthèse des créations des emplois informels.

 

Lire la Note

Au deuxième trimestre de l’année 2023, en raison des mesures fortes prises au niveau mondial pour réduire les risques pesant sur le système financier, les prévisions de croissance économique ont alors été légèrement revues à la hausse. Ainsi, le Fonds Monétaire International table désormais sur une croissance mondiale de 3,0% en 2023 (contre une prévision initiale de 2,3%) après 3,4% en 2022 et 6,3% en 2021. En Afrique subsaharienne, la croissance économique devrait s’établir à 3,5% en 2023 après 3,9% un an plus tôt et 4,8% en 20211. Au Nigéria, il est attendu un taux de croissance de 3,2% en 2023. Au plan national, l’activité économique reste soutenue : le Bénin enregistre, au deuxième trimestre 2023, un taux de croissance de 6,5% après 6,2% un trimestre plus tôt et 6,4% à la même période l’année dernière. Une croissance ressentie dans les principaux secteurs d’activités : +5,2% pour le secteur primaire ; +6,7% pour le secondaire et +6,9% pour le tertiaire.

Lire la Note

Calendrier des Événements, Séminaires ou Ateliers

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Galerie photos et vidéos