L’indice des prix à la production des produits agricoles affiche une légère hausse en variation trimestrielle.

L’indice des prix à la production des produits vivriers s’est établi à 144,9 au 3ème trimestre 2022, soit une hausse de 1,9% par rapport au trimestre précèdent (voir graphique n°1). Cette hausse est principalement favorisée par l’augmentation des indices des céréales (+28,7%) et des racines et tubercules (+3,6%), qui ont une forte pondération dans les produits vivriers.

En glissement annuel, l’indice des prix à la production des produits agricoles s’est accru de 3,6%. Cette hausse est due à l’accroissement des indices des légumineuses (+10,2%) et des racines et tubercules (+8,7%).

 

Télécharger le bulletin

Le Directeur Général l’Institut National de la Statistique et de la Démographie de (INStaD), Laurent Mahounou HOUNSA, a présidé dans la matinée du mardi 15 novembre 2022, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation sur l’application Trade in Services Statistics (TiSSTAT), organisé du 15 au 18 novembre 2022 à Cotonou, par la CNUCED en collaboration avec la Commission de l’UEMOA. L’application TiSSTAT vise à faciliter le tirage de l’échantillon, la collecte, le traitement et l’analyse des statistiques du commerce international des services par les Instituts Nationaux de la Statistique (INS) des pays membres de l’UEMOA.

Les participants à cet atelier de formation sont constitués des experts des statistiques du commerce international des marchandises et des services de chacun des Etats membres de l’UEMOA, des représentants de la CNUCED et des représentants de la Commission de l’UEMOA.  Les experts des INS ont été formés sur l’utilisation de l’application TiSSTAT pour les aspects liés à l’échantillonnage, la collecte, l’édition, le traitement, l’extrapolation et l’analyse des statistiques du commerce international des services.

Dans son allocution d’ouverture de l’atelier de Cotonou, Monsieur Laurent Mahounou, Directeur Général de l’INStaD a salué les organisateurs qui ont porté leur choix sur le Bénin pour abriter cette rencontre, particulièrement la CNUCED, maitre d’ouvrage délégué, pour la conduite des travaux et les résultats obtenus dont le développement de l’application TiSSTAT. Il a ensuite précisé que « l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) du Bénin apprécie à sa juste valeur l’initiative de cette rencontre qui intervient à un moment où l’Institut opère de grandes mutations pour s’aligner sur les standards internationaux.

La cérémonie de lancement a été aussi marquée par les allocutions de Monsieur Namaro YAGO, Directeur du Centre Statistique de l’UEMOA et de Nour Barnat, Cheffe de l’Unité méthodologique du service des statistiques de la CNUCED.

Cette formation constitue la dernière activité majeure de la convention signée en mars 2013 entre la Commission de l’UEMOA et la CNUCED pour la mise en œuvre du « Projet de mise en place des statistiques du commerce international des services dans les Etats membres de l’UEMOA ».

Le Directeur Général Adjoint de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) Monsieur Jules DAGA a procédé dans la matinée du mercredi 09 novembre 2022 au lancement de l'atelier national sur la collecte et l'analyse des données sur la traite des personnes au Bénin, co-organisé à Cotonou par la Commission de l'Union Africaine (UA), à travers son Institut Statistique (STATAFRIC) et l’Organisation International pour les Migrations (OIM), du 9 au 11 novembre 2022.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Deuxième Stratégie pour l’Harmonisation des Statistiques en Afrique (SHaSA-2). Il offre un cadre d’échanges aux principaux acteurs du Système Statistique National sur les difficultés rencontrées dans la production des statistiques sur la traite des personnes et vise à les former sur les nouvelles méthodologies et nomenclatures de l’OIM sur la collecte des données concernant ce phénomène d’actualité.

Dans son discours de lancement, Monsieur Jules DAGA s’est réjoui de la tenue de cette rencontre avant de préciser qu’ « en tant que structure publique nationale de référence en matière de collecte de données, l’Institut National de la Statistique et de la Démographie prend à cœur la collecte des données sur la traite des personnes car le sujet est devenu une préoccupation pour tous les dirigeants soucieux du respect des droits humains universellement reconnus ».

Il faut noter que la cérémonie de lancement a été également marquée par les allocutions de Monsieur Idrissa Adama TAMBOURA, Chef du Bureau de l’OIM au Bénin et de Madame Leila BEN ALI KRAEIM, responsable de la division statistique de l’Institut Statistique de l’Union Africaine (STATAFRIC).

 

 

Dans le cadre de la réalisation du Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH5), l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) a organisé dans ses locaux, à la salle 328, ce vendredi 28 octobre 2022, l’atelier de validation de la méthodologie de la cartographie censitaire.  

Une trentaine de participants provenant des Ministères sectoriels (MDC, MCVDD, MDGL, MDN, MISP, MND), de l’INStaD, de l’IGN, de l’ANDF, de l’ICaV, de l’ABeGIEF, et de l’UNFPA a pris part audit atelier.

Au cours de la séance, deux communications ont été présentées sur la méthodologie de la cartographie censitaire par Monsieur Aliou YESSOUFOU, cadre à la Direction des Statistiques Démographiques et Sociales (DSDS) de l’INStaD.

Les échanges constructifs ainsi que les recommandations ont permis de valider la méthodologie de la cartographie censitaire.

Il faut noter que le RGPH5 sera entièrement numérique, avec l’utilisation d’outils électroniques tant pour la cartographie censitaire que pour le dénombrement général. Cette option vise à améliorer la qualité des données collectées et de disposer des résultats en un temps record.

La cartographie pilote qui sera réalisée dans trois communes (Cotonou, Covè et Parakou) est prévue pour démarrer avant la fin de l’année 2022 et le dénombrement général est envisagé pour 2023.

 

 

Les conséquences de la crise sanitaire de la COVID-19 et de la guerre en Ukraine continuent d’impacter l’environnement économique mondial au deuxième trimestre de l’année 2022. La croissance économique mondiale devrait s’établir à 3,2% et se situerait à 3,8% en Afrique subsaharienne en 2022. Au plan national, la dynamique de croissance des activités économiques se poursuit. Au deuxième trimestre de 2022, l’économie béninoise a connu une hausse de 6,3% du Produit Intérieur Brut (PIB), après 6,1% un trimestre plus tôt. Les secteurs tertiaire et primaire y ont principalement contribué avec respectivement +2,6 points de croissance et +1,5 points. La part de chaque secteur dans le PIB du deuxième trimestre 2022 se présente comme suit : le secteur tertiaire a le plus grand poids avec 47,9% du PIB ; le secteur primaire représente 24,2% du PIB et le secteur secondaire occupe 17,7% du PIB.

Lire la Note

 

La Commission de l’UEMOA organise, du 19 au 30 septembre 2022 à Ouagadougou (Burkina-Faso), un deuxième atelier de traitement des données de la deuxième édition de l’Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM). Cette rencontre fait suite à la première tenue les 17 et 18 août 2022 par visioconférence. Sont présents à cet atelier, les représentants des Instituts Nationaux de Statistique (INS) des huit pays de l’UEMOA, ceux des INS du Tchad, du Cameroun et du Congo, qui réalisent des enquêtes similaires ainsi que des experts d’AFRISTAT, de la Commission de l’UEMOA et de la Banque Mondiale.

L’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) est représenté par trois cadres que sont : 

  • Sylvestre DANSOU ;
  • Mouchitaba LAWANI et ;
  • Thalès KIKI.

L’objectif de l’atelier est de démarrer les travaux de traitement des informations collectées pour la mesure de la pauvreté, notamment la construction de l’agrégat de consommation. L’atelier va également permettre d’évaluer l’avancement des travaux d’apurement des données et de faire le point sur le calcul des coefficients d’extrapolation par pays.

L’EHCVM est un appui de la Banque Mondiale aux Etats membres de l’UEMOA, à travers la Commission de l’UEMOA, dans le cadre du Programme d’Harmonisation et de Modernisation des Enquêtes sur les Conditions de Vie des Ménages (PHMECV). Ledit programme vise à renforcer la capacité des Instituts Nationaux de la Statistique (INS) des Etats impliqués dans la production régulière des données pertinentes et comparables dans le temps et entre pays.

 

L’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) a organisé du 12 au 24 septembre 2022 à Bohicon, un atelier de mise à jour de la plateforme d’archivage des enquêtes et des recensements NADA, avec la mise en ligne de nouvelles études. 

Cet atelier vise à documenter et à archiver sur la plateforme, l’enquête sur la Perception de la Corruption au Bénin en 2020e treize (13) études réalisées par l’INStaD dont l’enquête sur les Cantines Scolaires 2016 et la première édition de l’Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) ainsi que les différentes enquêtes réalisées dans le cadre de la COVID-19.

L’archivage des données d’enquêtes et des recensements sur la plateforme conventionnelle NADA a démarré à l’INStaD en 2018.  Elle permet aux chercheurs et aux universitaires, d’accéder à ces données sans être obligés de se rendre dans les locaux de l’Institut. Elle contribue également à la sauvegarde électronique des grandes opérations statistiques réalisées par l’INStaD.

Evaluées à 185,2 milliards de FCFA au deuxième trimestre 2022, contre 176,7 milliards de FCFA un trimestre plus tôt, les exportations de marchandises du Bénin ont connu une évolution de 4,9%.

Les importations de marchandises sont en baisse par rapport au trimestre précédent. En effet, au deuxième trimestre 2022, elles sont évaluées à 495,3 milliards de FCFA, contre 505,2 milliards de FCFA un trimestre plus tôt, soit une régression de 1,9%.

La valeur totale des dix (10) principaux produits exportés au cours du deuxième trimestre 2022 s’élève à 169,3 milliards de FCFA, soit 91,4% de la valeur des exportations.

Quant à la valeur des dix (10) principaux produits à l’achat pour ce même trimestre, elle s’établit à 299,6 milliards de FCFA, soit 60,5 % de la valeur totale des importations.

 

Télécharger le bulletin

Dans le cadre de la réalisation de la deuxième édition de l’Enquête par Grappes à Indicateurs Multiples (MICS), l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) a organisé un atelier d’interprétation des données, du 05 au 10 septembre 2022, à Porto-Novo.

Cet atelier a réuni des participants venus de l’INStaD, du Ministère de la santé (PNLP, ANSSP), du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance ainsi que des experts du bureau régional de l’Afrique de l’Ouest et du centre et du bureau pays de l’UNICEF. Son objectif est d’analyser la cohérence des résultats provisoires et de ressortir les principaux messages clés.

L’Enquête par Grappes à Indicateurs Multiples (MICS) est un programme international d'enquêtes auprès des ménages, élaboré et appuyé par l'UNICEF, pour recueillir des données sur les indicateurs clés utilisés pour évaluer la situation des enfants et des femmes, notamment en matière de santé et d’éducation.

La première édition de l'enquête MICS s’est déroulée en 2014 au Bénin. La deuxième qui a démarré en 2021, a concerné un échantillon de 793 grappes tirées au premier degré et 17 446 ménages au second degré, repartis dans les 12 départements du pays.  

 

Calendrier des Événements, Séminaires ou Ateliers

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Galerie photos et vidéos