La Commission de l’UEMOA organise, du 19 au 30 septembre 2022 à Ouagadougou (Burkina-Faso), un deuxième atelier de traitement des données de la deuxième édition de l’Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM). Cette rencontre fait suite à la première tenue les 17 et 18 août 2022 par visioconférence. Sont présents à cet atelier, les représentants des Instituts Nationaux de Statistique (INS) des huit pays de l’UEMOA, ceux des INS du Tchad, du Cameroun et du Congo, qui réalisent des enquêtes similaires ainsi que des experts d’AFRISTAT, de la Commission de l’UEMOA et de la Banque Mondiale.

L’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) est représenté par trois cadres que sont : 

  • Sylvestre DANSOU ;
  • Mouchitaba LAWANI et ;
  • Thalès KIKI.

L’objectif de l’atelier est de démarrer les travaux de traitement des informations collectées pour la mesure de la pauvreté, notamment la construction de l’agrégat de consommation. L’atelier va également permettre d’évaluer l’avancement des travaux d’apurement des données et de faire le point sur le calcul des coefficients d’extrapolation par pays.

L’EHCVM est un appui de la Banque Mondiale aux Etats membres de l’UEMOA, à travers la Commission de l’UEMOA, dans le cadre du Programme d’Harmonisation et de Modernisation des Enquêtes sur les Conditions de Vie des Ménages (PHMECV). Ledit programme vise à renforcer la capacité des Instituts Nationaux de la Statistique (INS) des Etats impliqués dans la production régulière des données pertinentes et comparables dans le temps et entre pays.

 

L’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) a organisé du 12 au 24 septembre 2022 à Bohicon, un atelier de mise à jour de la plateforme d’archivage des enquêtes et des recensements NADA, avec la mise en ligne de nouvelles études. 

Cet atelier vise à documenter et à archiver sur la plateforme, l’enquête sur la Perception de la Corruption au Bénin en 2020e treize (13) études réalisées par l’INStaD dont l’enquête sur les Cantines Scolaires 2016 et la première édition de l’Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) ainsi que les différentes enquêtes réalisées dans le cadre de la COVID-19.

L’archivage des données d’enquêtes et des recensements sur la plateforme conventionnelle NADA a démarré à l’INStaD en 2018.  Elle permet aux chercheurs et aux universitaires, d’accéder à ces données sans être obligés de se rendre dans les locaux de l’Institut. Elle contribue également à la sauvegarde électronique des grandes opérations statistiques réalisées par l’INStaD.

Evaluées à 185,2 milliards de FCFA au deuxième trimestre 2022, contre 176,7 milliards de FCFA un trimestre plus tôt, les exportations de marchandises du Bénin ont connu une évolution de 4,9%.

Les importations de marchandises sont en baisse par rapport au trimestre précédent. En effet, au deuxième trimestre 2022, elles sont évaluées à 495,3 milliards de FCFA, contre 505,2 milliards de FCFA un trimestre plus tôt, soit une régression de 1,9%.

La valeur totale des dix (10) principaux produits exportés au cours du deuxième trimestre 2022 s’élève à 169,3 milliards de FCFA, soit 91,4% de la valeur des exportations.

Quant à la valeur des dix (10) principaux produits à l’achat pour ce même trimestre, elle s’établit à 299,6 milliards de FCFA, soit 60,5 % de la valeur totale des importations.

 

Télécharger le bulletin

Dans le cadre de la réalisation de la deuxième édition de l’Enquête par Grappes à Indicateurs Multiples (MICS), l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) a organisé un atelier d’interprétation des données, du 05 au 10 septembre 2022, à Porto-Novo.

Cet atelier a réuni des participants venus de l’INStaD, du Ministère de la santé (PNLP, ANSSP), du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance ainsi que des experts du bureau régional de l’Afrique de l’Ouest et du centre et du bureau pays de l’UNICEF. Son objectif est d’analyser la cohérence des résultats provisoires et de ressortir les principaux messages clés.

L’Enquête par Grappes à Indicateurs Multiples (MICS) est un programme international d'enquêtes auprès des ménages, élaboré et appuyé par l'UNICEF, pour recueillir des données sur les indicateurs clés utilisés pour évaluer la situation des enfants et des femmes, notamment en matière de santé et d’éducation.

La première édition de l'enquête MICS s’est déroulée en 2014 au Bénin. La deuxième qui a démarré en 2021, a concerné un échantillon de 793 grappes tirées au premier degré et 17 446 ménages au second degré, repartis dans les 12 départements du pays.  

 

ECENE, édition 2022 : l’INStaD lance la phase de collecte des données

La collecte des données de la première phase de l’Enquête sur le Commerce Extérieur Non Enregistré (ECENE), édition 2022, a démarré le 02 septembre 2022 et prendra fin le 16 septembre 2022. Cette collecte couvre soixante (60) points de passage frauduleux répartis dans vingt-sept (27) communes du pays.

Les statistiques du commerce extérieur sont indispensables pour éclairer la gestion des politiques économiques et commerciales d’une Nation, en ce sens que les indicateurs produits présentent une très grande importance pour la prise de décision par les Gouvernants. Le Bénin a lancé la mise en place progressive d’un dispositif permanent de suivi des statistiques sur les échanges extérieurs pour le commerce informel. En effet, une partie importante des importations et des exportations du pays échappe au cordon douanier, et par conséquent, n’apparait pas dans les statistiques officielles du commerce extérieur du Bénin. Il s’agit des données sur les échanges commerciaux, qui sont pratiqués au niveau des frontières, via des points de passage frauduleux dont la structure change tout au long de l’année en fonction des saisons et des campagnes agricoles.

L’INStaD a déjà réalisé trois éditions (2010, 2011 et 2018-2019) de l’ECENE au Bénin. La quatrième édition de l’Enquête sur le Commerce Extérieur Non Enregistré (ECENE 2022), financée conjointement par le Budget National et l’Union Européenne, permettra d’actualiser les données de l’édition précédente. Il est prévu deux autres phases de collecte de données avant, la fin de l’année 2022.

L’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) accueille, depuis le lundi 5 septembre 2022, une mission de l’Observatoire Economique et Statistique d’Afrique Subsaharienne (AFRISTAT), conduite par son Directeur Général Monsieur Paul-Henri NGUEMA MEYE.

Quelques heures après son arrivée en terre béninoise, le Directeur Général de AFRISTAT a tenu une réunion de travail avec le Directeur Général de l’INStaD, Monsieur Laurent Mahounou HOUNSA, assistée des Directeurs Techniques l’Institut.

Au cours des échanges, les deux parties ont fait le tour d’horizon de la coopération entre leurs deux institutions notamment l’appui apporté par AFRISTAT à l’INStaD, depuis quelques années, pour l’amélioration de la qualité des indicateurs conjoncturels d’activités. Cette assistance se poursuivra dans prochains mois avec la mise en place d’un dispositif de collecte des données auprès des unités informelles.

La séance a pris fin sur une note de satisfaction mutuelle des deux Directeurs Généraux, qui ont salué l’excellente qualité des relations entre AFRISTAT et l’INStaD et ont promis explorer d’autres axes de coopération.

Dans la suite de sa mission au Bénin, Monsieur Paul-Henri NGUEMA MEYE, Directeur Général de AFRISTAT, rencontrera les autorités du Ministère de l’Economie et des Finances et les Partenaires Techniques et Financiers.

La Banque Mondiale, à travers le projet SWEDD, en collaboration avec l’UNFPA et le Consortium Régional pour la Recherche en Économie Générationnelle (CREG), organise du 5 au 7 septembre 2022, à Saly au Sénégal, un atelier sur les techniques de développement de « policy briefs » prenant en compte le genre.

Cet atelier, adressé aux experts des Observatoires Nationaux du Dividende Démographique (ONDD) installés dans chacun des pays où le projet est présent, vise à renforcer leurs capacités pour l’élaboration de Policy briefs prenant en compte le genre. 

L’Institut National de la Statistique et de la Démographie INStaD, qui abrite l’ONDD du Bénin, est représenté à cette rencontre par Monsieur Renaud YOVOGA, Ingénieur Statisticien Démographe, Monsieur Aliou YESSOUFOU, Ingénieur Statisticien Economiste et Madame Odette SEMEVO Ingénieure Démographe.

 

         Le mercredi 27 juillet 2022, le Conseil des Ministres a adopté le décret n°2022-452 du 27 juillet 2022 portant approbation de la Nomenclature d’Activités et de Produits au Bénin (NAP-Bénin).

Une Nomenclature d’Activités et de Produits est une classification cohérente, en groupes homogènes, de toutes les activités économiques et de leurs extrants, identifiables sur un territoire précis. Tout en s’appuyant sur un ensemble de concepts, définitions, principes et règles de codification acceptés de tous, la NAP-Bénin vise à fournir une typologie, la plus exhaustive possible, de toutes les activités de production à but lucratif ou non, exercées sur le territoire national. Elle vient renforcer le dispositif de production statistique, pour la comparabilité des statistiques économiques produites par les structures publiques avec celles provenant du niveau international.

L’élaboration de la NAP-Bénin a consisté à adapter aux spécificités nationales, les Nomenclatures révisées d’Activités et de Produits des Etats membres d’AFRISTAT (NAEMA-NOPEMA rév1). Cette démarche, qui a également été mise en œuvre par tous les autres pays de l’UEMOA, respecte le règlement n°01/CM/AFRISTAT/2011 du 11 avril 2011. La NAP-Bénin a été élaborée suivant une feuille de route participative.

La NAP-Bénin est subdivisée en six (6) niveaux imbriqués les uns dans les autres, à savoir 21 sections, 99 divisions, 157 groupes, 287 classes, 374 sous-classes et 915 catégories. Elle est accompagnée de notes explicatives, pour clarifier le contenu de chacune de ses rubriques.

Par ailleurs, le décret n°2022-452 du 27 juillet 2022 rend obligatoire l’utilisation de la nomenclature et fixe le 31 décembre 2022, comme échéance de son implémentation dans les méthodes de travail de l’administration publique.

Les principaux avantages découlant de la mise en application de la NAP-Bénin sont entre autres :

  • une organisation harmonisée des données statistiques, depuis les informations individuelles jusqu’aux agrégats macroéconomiques, pour conformer davantage l’analyse économique à la réalité ;
  • la mise en valeur des activités et des produits émergents dans le contexte national ;
  • une plus grande adéquation entre la production des données économiques de base et les besoins définies dans le Système de Comptabilité Nationale (SCN), pour une évaluation du Produit Intérieur Brut plus fiable ;
  • la garantie que les statistiques économiques de notre pays auront une plus grande comparabilité avec celles des autres pays du monde.

Disponible en téléchargement sur le site de l’INStaD, ainsi que le décret de son approbation, la NAP-Bénin fera l’objet de vulgarisation auprès des principaux acteurs du Système Statistique National (SSN). A cet égard, tous les services publics habilités à produire des statistiques économiques, à partir d’une classification d’activités et de produits, sont invités au respect strict du contenu de ladite nomenclature.

C’est le lieu de saluer toutes les structures nationales et tous les acteurs impliqués dans le processus de rédaction et de validation de la NAP-Bénin. Les remerciements de l’INStaD vont également à l’endroit des Partenaires Techniques et Financiers, en l’occurrence AFRISTAT et la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) qui a financé ce projet, à travers le Programme Statistique Régional (PSR).

 

Télécharger la nomenclature NAP       Télécharger le Decret portant adoption de la NAP Bénin  

L’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD), qui abrite l’Observatoire National du Dividende Démographique (ONDD), prend part du 29 août au 02 septembre 2022 à l’hôtel Neptune de Saly  au Sénégal, à un atelier de formation des maîtres-formateurs sur le modèle d’impact du SWEDD.

Le projet d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) est une initiative de partenariat entre les Nations Unies et le groupe de la Banque Mondiale, en faveur de neuf pays africains dont le Bénin. Il vise à  améliorer le niveau d'autonomisation des femmes, des adolescentes et des jeunes filles, afin d’accroitre leur accès aux produits et aux services de santé sexuelle et reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle de qualité et de renforcer leurs capacités à prendre des décisions qui contribueront de manière durable, au développement de leurs communautés.

La délégation de l’INStaD à cette rencontre est composée des Messieurs Renaud YOVOGA, Ingénieur Statisticien Démographe et Aliou YESSOUFOU, Ingénieur Statisticien Economiste.

Dans l’optique de faciliter l’élaboration des sous-projets et pour une utilisation optimale des coûts du projet SWEDD, il a été élaboré, avec l’appui du cabinet de conseil Camber Collective, un modèle d’impact pour accompagner le ciblage, le suivi et l’évaluation du projet. Les fonctionnalités de cet outil permettront d’identifier les zones géographiques à cibler en fonction de critères objectifs, de définir les indicateurs cibles ainsi que les moyens nécessaires pour les atteindre.

Ainsi donc, l’atelier de Saly vise à renforcer les capacités et l’expertise des pays bénéficiaires du SWEDD sur la conception, l’utilisation et l’évolution du modèle d’impact du projet SWEDD par les experts techniques identifiés au sein de chacun des pays.

Calendrier des Événements, Séminaires ou Ateliers

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Galerie photos et vidéos